Sport au Japon, ma sélection d'articles

De très nombreux sports sont pratiqués au Japon. Ils restent très attachés à un certain nombre de sports traditionnels tels que le judo et le kendo, mais ils ont aussi adpoté de nombreux sports venus de l'occident. Les sports de tous les genres jouissent dans l’archipel d’une grande popularité.

Samouraïs des temps modernes

Samouraïs des temps modernes

Version moderne du kenjutsu, l’art du sabre par les samouraïs japonais, le Kendo est un art martial très codifié qui demande beaucoup d’exigence et de patience. Pratiqué par près de 4600 licenciés, cette discipline mythique reste relativement confidentielle en France.

Le judo, l’art de la défense souple

Le judo, l’art de la défense souple

Ce sport qu’une grande généralité de parent ont fait essayer à leurs enfants, certains on continuer et d’autre s’on passé à un autre sport, mais pourquoi cet engouement pour un art martial, pour son concept et ses préceptes, ne jamais chercher le combat, mais savoir se défendre, une harmonie du corps et des mouvements, un état d’esprit sein.

Kyudo, un art martial traditionnel peu connu

Kyudo, un art martial traditionnel peu connu

D’une discipline pour forger le corps et l’esprit à un sport de compétition. Le kyudo est l’art martial japonais du tir à l’arc. Autrefois appelé kyûjutsu, le tir à l’arc des guerres médiévales japonaises, il a évolué avec le temps pour devenir le kyudo, « la voie de l’arc ».

Les origines du karaté, art martial japonais

Les origines du karaté, art martial japonais

Le karate tire son origine de la boxe chinoise. Pratiqué à l'origine sur l'île d'Okinawa il a été importé, développé et perfectionnés pour devenir le karaté. Le karate est réputé d'une efficacité meurtrière, même face à un guerrier armé.

Kisenosato, 1er yokozuna japonais depuis 1998

Kisenosato, 1er yokozuna japonais depuis 1998

Le sumotori Kisenosato, s'emparant pour la première fois de la Coupe de l'empereur et en battant le Mongol Hakuhol. Le grade de yokozuna décerné à Kisenosato a été célébré comme un rare moment de fierté nationale dans ce pays où le sumo est au cœur de la tradition.