Arts martiaux au Japon

Arts martiaux au Japon

A l'origine, les arts martiaux au Japon constituaient des arts de guerres. Avec le temps, ces arts se sont imprégnés de la culture nipponne, et sont devenus une partie intégrante du quotidien de beaucoup de Japonais.

Lors de votre séjour sur l’archipel, n’hésitez pas à assister aux tournois qui sont organisés sur l’archipel ou vous rendre dans l’une des écoles qui enseignent l’une de ces disciplines qui vous auront fasciné. Cela vous permettra de découvrir une autre facette de la culture japonaise qui est parfaite pour une immersion totale.

Samouraïs des temps modernes

Samouraïs des temps modernes

Version moderne du kenjutsu, l’art du sabre par les samouraïs japonais, le Kendo est un art martial très codifié qui demande beaucoup d’exigence et de patience. Pratiqué par près de 4600 licenciés, cette discipline mythique reste relativement confidentielle en France.

Le judo, l’art de la défense souple

Le judo, l’art de la défense souple

Ce sport qu’une grande généralité de parent ont fait essayer à leurs enfants, certains on continuer et d’autre s’on passé à un autre sport, mais pourquoi cet engouement pour un art martial, pour son concept et ses préceptes, ne jamais chercher le combat, mais savoir se défendre, une harmonie du corps et des mouvements, un état d’esprit sein.

Kyudo, un art martial traditionnel peu connu

Kyudo, un art martial traditionnel peu connu

D’une discipline pour forger le corps et l’esprit à un sport de compétition. Le kyudo est l’art martial japonais du tir à l’arc. Autrefois appelé kyûjutsu, le tir à l’arc des guerres médiévales japonaises, il a évolué avec le temps pour devenir le kyudo, « la voie de l’arc ».